Le Brexit est-il la vague de fond annoncée pour l’Union européenne ?

Comme cela avait été le cas pour « l’affaire Volkswagen », l’EDHEC a décidé d’apporter un éclairage pluri-disciplinaire au Brexit. Ce dossier est donc composé de plusieurs contributions afin d’offrir des éclairages croisés du point de vue économique, financier, juridique et de la théorie des organisations.

Olivier Beddeleem, professeur de droit à l’EDHEC, propose une grille de lecture basée sur l’article 50 du traité européenne, et rappelle les procédures et leur impact sur la place du Royaume-Uni dans les institutions européennes. Plusieurs options sont ouvertes et le jeu n’est pas totalement fermé. Pour Arnaud Chéron, directeur du Pôle de recherche en économie de l’EDHEC, la décision prise par le Royaume-Uni est à la fois un risque politique et une erreur économique. David Caméron a fait un pari et il a perdu, faute d’avoir été capable de bien anticiper le risque. Le retrait de l’UE fait peser sur le Royaume-Uni des risques économiques importants et de différentes natures,
comme l’explique Arnaud Chéron.