MBA

L’innovation et les nouvelles technologies sont depuis toujours au cœur du Global MBA de l’EDHEC, programme d’excellence qui forme cadres dirigeants et entrepreneurs venus du monde entier aux enjeux clés du business contemporain. La création de cette spécialisation dédiée permet d’aller encore plus loin, en s’appuyant sur les compétences, les connaissances et l’expérience des Global Business Services d’IBM France, dont les activités de consulting auprès des plus grandes entreprises mondiales allient expertise technologique et maîtrise des enjeux de business international. 

"IBM rejoint le cercle des partenaires pédagogiques du Global MBA de l’EDHEC, au même titre qu’Amadeus, Google ou Amazon. L’occasion de construire une relation forte qui pourra déboucher sur d’autres types de collaborations, avec notamment la participation d’IBM à des conférences et des tables-rondes." Sandra Richez, EDHEC Global MBA Career Services Director.

Plongée au cœur d’un groupe ultra-innovant

Ce Digital Innovation track se déroulera sur un mois. Un tiers des cours sera co-produit par l’équipe du Global MBA avec IBM France et dispensé par des collaborateurs du groupe. Ils aborderont des sujets tels que la transformation digitale, la gestion du changement, l’histoire et l’actualité de l’intelligence artificielle et la méthodologie de Design Thinking. Les participants approfondiront aussi des notions techniques comme la blockchain, l’hybrid cloud ou le machine learning. Pour Karine Kollenz-Quétard, PhD, Professeur de Stratégie, Innovation, Disruption et Transformation digitale : "Ce track leur permettra d’adopter un état d’esprit innovant, en appréhendant la manière dont la data et les nouvelles technologies impactent le business, et dont les entreprises peuvent tirer le meilleur de ces changements."

Les participants visiteront également des sites français d’IBM emblématiques de la culture profondément innovante du groupe, comme le laboratoire R&D de Sophia Antipolis ou le studio de Design Thinking, le centre de solutions pour l’industrie et la Scale Zone, un nouvel espace dédié à l’industrialisation de projets d’innovation entre start-ups et entreprises, à Bois-Colombes.

Une dynamique qui correspond aussi à la volonté du groupe IBM de développer une communauté apprenante autour de ses domaines d’expertise, en interagissant directement avec les talents du Global MBA de l’EDHEC.

Le Financial Times publie aujourd’hui le classement des meilleurs Global MBA en entrepreneuriat : le Global MBA de l’EDHEC est classé 2ème en France après l’INSEAD et fait donc partie des 3 institutions françaises retenues par le FT dans ce classement (Top MBA for Entrepreneurship Ranking). Ce classement souligne l’excellence entrepreneuriale de l’EDHEC, quelques jours après l’inauguration de la Station F, plus grand campus de startups au monde et basé à Paris. EDHEC est l'une des 2 écoles qui ont été retenues comme partenaires de ce projet ambitieux.

Le Financial Times prend en compte les données suivantes pour sélectionner les meilleurs programmes : part des diplômés créateurs d’entreprises et de femmes créateurs d’entreprises, le nombre d’entrepreneurs ayant levé au moins 1/3 de leurs capitaux privés auprès d’investisseurs, le taux de survie de ces entreprises créées, les compétences acquises durant le MBA qui ont contribué à la création d’entreprise, le support de l’école en création d’entreprise auprès de ses étudiants, mais également des conseils en levées de fonds ou en management/RH. Le classement est disponible ici >>

Des nombreaux projets entrepreneuriaux à venir

"Créée par des entrepreneurs en 1906, l’EDHEC a déployé en un siècle d’existence son projet pédagogique en puisant sa spécificité dans les valeurs et les convictions de ces femmes et de ces hommes engagés. Aujourd’hui, l’EDHEC est reconnue parmi les écoles leaders en entrepreneuriat dans le monde et offre à ses étudiants un parcours original vers la création d’entreprise : spécialisation en entrepreneuriat dans tous les programmes, enseignements innovants comme le "Start up boost", accompagnement de nos étudiants et jeunes diplômés au sein de notre incubateur "EDHEC Young Entrepreneurs" et désormais également au sein de la Station F, le plus grand campus de startups au monde basé à Paris… Et nos projets entrepreneuriaux à venir sont encore nombreux, pour coller au plus près des attentes de nos étudiants et de l'économie !", explique Emmanuel Métais, Directeur général de l’EDHEC Business School à compter du 1er juillet 2017.

EDHEC Global MBA

Le Global MBA est une formation intensive et résolument internationale qui s’adresse à des managers souhaitant opérer un changement de cap professionnel. Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici >> 

Incubateur EDHEC

EDHEC Young Entrepreneurs (EYE), l’incubateur de l’EDHEC propose un accompagnement gratuit aux étudiants et diplômés qui souhaitent créer leur entreprise. Depuis sa création en 2010, EYE a soutenu 140 entreprises, générant au total la création de 850 emplois. L’incubateur réalise plus de 400 entretiens d’exploration par an et valide une trentaine de projets « lauréats » chaque année. En rejoignant Station F, EYE passera de 110 à 150 places entre Lille, Nice et Paris.

 

Avec Entrepreneurship et International Finance, Global Leadership est l’un des trois tracks de spécialisation du Global MBA de l’EDHEC. Il a démarré en avril par une semaine de formation sur le campus de l’EDHEC à Nice et une semaine de business trip à Singapour. L’occasion pour ces cadres et entrepreneurs du monde entier de s’ouvrir aux dernières tendances en matière de stratégie internationale et d’apprendre à manager des équipes multiculturelles.

Le Global Leadership Track s’est ouvert avec une semaine sur le thème : "Strategy 3.0: Anticipating global trends & emerging technologies". Dans ce cours, le professeur Karin Kollenz, PhD., s’est intéressée au phénomène de disruption qui se produit lorsque des innovations technologiques ou de nouveaux business models révolutionnent des secteurs d’activité tout entiers – on peut citer l’exemple de l’industrie musicale mondiale, transformée par la digitalisation. Les MBA ont étudié les différentes options stratégiques qui s’offrent aux entreprises pour faire face à la disruption ou devenir disruptives à leur tour, un défi clé pour tous les global leaders d’aujourd’hui. Puis, pour comprendre comment ces principes s’appliquent sur le terrain, ils se sont envolés dès la semaine suivante pour un business trip exceptionnel à Singapour, à la rencontre d’entreprises singapouriennes et internationales.

Singapour, la multiculturelle : un business-case de grande échelle

"Le dynamisme de Singapour donne de l’espoir aux managers issus des pays en développement et des idées neuves à ceux qui évoluent dans des économies matures." Pierre d’Huy, directeur des programmes internationaux de l’EDHEC Executive Education.

Porte sur l’Asie toute entière, Singapour est un pays cosmopolite où des nationalités très diverses collaborent au quotidien. Un modèle particulièrement inspirant pour les professionnels du Global Leadership track, qui souhaitent donner à leur parcours une dimension multiculturelle : "Cette expérience de terrain m’a aidée à réaliser à quel point la diversité est un facteur clé de réussite", explique Claudia Lomelí, l’une d’entre eux.

Découvrir la florissante économie singapourienne permet également aux MBA d’aller plus loin que les business cases habituels, qui se focalisent sur une entreprise : "Singapour est un pays-ville qui se comporte comme une entreprise, explique Pierre d’Huy. Elle constitue un business case de grande échelle, dont le dynamisme donne de l’espoir aux managers issus des pays en développement et des idées neuves à ceux qui évoluent dans des économies matures."

De retour en France, les MBA ont parachevé leur Global Leadership Track avec deux semaines supplémentaires de modules de formation ("Leading Global Change through Design Thinking" et "Managing Global Projects") et travaux en équipe.

Pour en savoir plus sur le Global MBA de l’EDHEC, n’hésitez pas à nous contacter : mba.admissions@edhec.edu

 

Pour que les défis présents et futurs auxquels font face les managers soient au cœur de son programme, le Global MBA de l’EDHEC Business School lance cette semaine deux nouveaux cours fondamentaux de 18 heures, conçus et animés en collaboration avec Amazon, Amadeus et Google.

En s’associant à ces prestigieuses entreprises internationales, l’EDHEC permet aux participants du MBA de mieux comprendre le rôle joué par le Big Data et l’Intelligence Artificielle dans le business mondial, et leur impact sur les opérations et la supply Chain. Fruit de la relation de longue date qui unit les mondes académique et économique, cette coopération ouvre des perspectives passionnantes pour ces professionnels.

Opérations et supply chain : à la découverte de l’expérience Amazon

Le cours "Essentials of Operations & Supply Chain with Amazon" est co-enseigné par Vincent Van Peteghem, PhD, Professeur à l’EDHEC, et Olivier Pellegrini, General Manager chez Amazon. Une visite de centre de distribution d’Amazon à Montélimar est notamment au programme.

Pour Sandra Richez, Responsable carrières et relations entreprises pour le Global MBA : "Cette collaboration parachève un an et demi de travail avec l’équipe d’Amazon en charge du recrutement des talents. Amazon offre aux diplômés du MBA l’opportunité de mener des carrières dynamiques et extrêmement exigeantes. Ce contact direct avec l’entreprise permet aux participants de découvrir ces métiers de l’intérieur et de mieux comprendre ce qui fait l’excellence opérationnelle d’Amazon."

Concevoir une stratégie de Big Data avec Amadeus et Google

Le cours "Big Data & Artificial Intelligence @ Work" a été développé par Karin Kollenz-Quétard, PhD, professeur à l’EDHEC, en coopération avec Amadeus et Google. Il permet aux participants de définir une stratégie de Big Data pour l’entreprise de leur choix. Encadrés par des représentants d’Amadeus, ils participent à un challenge de visualisation de données sur le logiciel Tableau Public, à partir de données mondiales en temps réel. Ils abordent les défis liés à l’utilisation de l’intelligence artificielle aux côtés de Google, et explorent les problématiques éthiques et juridiques qui en découlent avec Björn Fasterling, PhD, professeur de Droit à l’EDHEC.

L’EDHEC, en interaction directe avec les plus grandes entreprises

"Grâce à cette interaction constructive entre de grandes entreprises internationales, notre département Carrières et notre corps professoral, l’EDHEC s’assure que ses programmes sont adaptés aux besoins des entreprises et que nos étudiants sont bien préparés à maitriser les enjeux de la nouvelle économie. L’EDHEC contribue aussi au développement du tissu économique local, notamment grâce à des projets et partenariats avec des entreprises implantées localement, comme Amadeus à Sophia-Antipolis." souligne Michelle Sisto, PhD, Directrice du Global MBA.

 

Plus d’informations sur le Global MBA de l’EDHEC : http://www.edhec-mba.com/

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne doit conduire à une forte hausse des frais de scolarité de leurs universités pour les étudiants communautaires. Aux Etats-Unis, les restrictions d’accès risquent de décourager des élèves étrangers. Cela tombe bien, les écoles de management françaises s’illustrent dans les classements mondiaux, y compris avec leur MBA.

L’enseignement supérieur est aussi une affaire de géopolitique. La sortie programmée de l’Angleterre de l’Union européenne et les mesures prises par le nouveau président américain, Donald Trump, interdisant l’entrée à des ressortissants de sept pays, en sont la démonstration. Même les étudiants en situation légale se voient fermer la porte au nez ! Quant aux universités anglaises, elles vont devoir aligner les frais de scolarité des étudiants européens sur ceux demandés aux non-communautaires, soit un doublement des droits pour la plupart d’entre elles.

Ce double choc en provenance du monde anglo-saxon crée une opportunité inédite pour les grandes écoles et les universités françaises. En particulier, les business schools qui brillent régulièrement dans les classements internationaux des meilleurs masters en management, et avec leur offre en "Executive Education", celle destinée aux jeunes professionnels. Ainsi, ce lundi 30 janvier, la publication du palmarès 2017 des Global MBA du Financial Times confirme la place de numéro un de l’Insead, basé en France et à Singapour, alors que HEC, l’Edhec et Grenoble Ecole de management figurent dans le top 100.

"Nous gagnons dix places en un an, se félicite Benoit Arnaud, directeur d'EDHEC Executive Education. Nous sommes même numéro trois dans la catégorie "value for money", grâce à notre cursus en un an."

Les business schools françaises offrent un excellent rapport qualité-prix

Aux Etats-Unis, les MBA durent deux années et leurs prix dépassent 100.000 dollars par an pour les meilleurs.

"Si vous intégrez la perte de salaire et les frais de vie, cela représente jusqu’à 400.000 dollars", souligne Benoit Arnaud.

Le MBA de l’Edhec coûte 41.000 euros et il est mieux classé que ceux du Boston College ou de l’université George Washington… Outre cet aspect financier, l’arrivée de Donald Trump à la Maison blanche pourrait aussi fragiliser la suprématie américaine dans ce domaine. La semaine dernière, celui-ci a pris de "nouvelles mesures de contrôle, pour maintenir hors des Etats-Unis, les terroristes islamiques radicaux", fermant les frontières aux citoyens de sept pays, dont l’Iran et l’Irak.

"Quand on ferme un pays, les forces se redistribuent ailleurs", indique Bernard Ramanantsoa, l’ancien directeur d’HEC.

"Les étudiants sont très sensibles au bruit médiatique et géopolitique lorsqu’ils font leur choix pour partir à l’étranger", confirme Benoit Arnaud.

Il cite le cas d’un Mexicain qui, à la rentrée de janvier du MBA, a préféré venir en France plutôt que de rejoindre une université américaine. "Ce ne sont plus mes valeurs", a-t-il expliqué.

Lire la suite sur le site de Challenges

L’EDHEC poursuit sa conquête des classements mondiaux !

Après avoir enregistré la plus forte progression (+11 places) dans le classement Financial Times des "European Business Schools" le mois dernier, l’EDHEC gagne à nouveau 10 places, se classant 74ème du Top 100 mondial des MBA

En France, le Global MBA de l’EDHEC conserve sa 3ème place (à la suite de INSEAD et HEC).

"Ce résultat illustre une nouvelle fois la montée en puissance de l’EDHEC dans les classements mondiaux, alors que l’école a intégré le Top 3 des Grandes écoles françaises (N°3 après HEC et l’ESCP Europe) dans le dernier classement des "European Business Schools" du Financial Times, déclare Olivier Oger, directeur général de l’EDHEC Business School. Nous sommes très fiers de cette performance, qui témoigne de notre rayonnement de plus en plus fort à l’international, de l’impact croissant de l’école dans le monde des affaires et plus globalement de la réussite de notre stratégie "EDHEC for Business"".

Toujours à la 3ème place mondiale sur le critère "Value For Money", le Global MBA prouve l’excellent retour sur investissement pour ses diplômés, dont les carrières et les salaires progressent de manière remarquable.

Depuis son origine, l’EDHEC a fait le choix d’un format de 10 mois intensifs et d’une forte dimension internationale pour son MBA. La marque EDHEC est désormais une référence sur le marché très exigeant et concurrentiel des MBA.

"Nous sommes fiers de constater la progression continue de notre MBA et la réussite de nos alumni. Grâce à une étroite collaboration avec les entreprises pour adapter le cursus à leurs besoins, les diplômés de l’EDHEC Global MBA sont prêts à assumer des fonctions de direction partout dans le monde", souligne Michelle Sisto, PhD, Directrice du Global MBA.

Retrouvez l’intégralité du classement Financial Times 2017

Organisé en partenariat avec le cabinet de conseil Hays Executive, le Global Talent Day est un événement réservé aux recruteurs pour leur permettre de rencontrer les étudiants MBA de l’EDHEC et d’échanger avec eux sur les opportunités de carrière en France et à l’international. Parmi les entreprises représentées : Johnson & Johnson, Bureau Veritas, Accor Hotels et Amadeus.        

La journée s’est achevée avec une conférence animée par Christophe Dulhoste -Senior Manager- et Amanda Carson - Senior Executive Search Consultant de Hays Executive sur le thème des enjeux Leadership en 2017.

"La famille EDHEC s’agrandit et se diversifie" se réjouit Sandra Richez, en charge du développement des carrières et des relations entreprises pour l’EDHEC Global MBA : l’assemblée était en effet composée d’étudiants du MBA et des programmes Executive de l’EDHEC, Executive MBA et Advanced Management Programme. "En tant que managers et leaders, nous sommes ici pour comprendre quelles sont les compétences nécessaires pour réussir et avoir un impact positif dans le monde des affaires d’aujourd’hui et de demain".  

À la recherche de talents

Hays Executive est présent dans plus de 33 pays et se concentre sur la recherche de talents à travers le monde, avec plus de 6 millions de CV traités par an et pratiquement 5000 entretiens professionnels par mois. Pour se faire, Hays Executive publie tous les ans son Global Skills Index, qui répertorie les évolutions des compétences managériales dans le monde.

"Si l’économie se relance doucement, les entreprises ont de plus en plus de mal à trouver les individus suffisamment qualifiés dont ils auraient besoin pour réussir. La disparité des talents est un fort sujet de préoccupation." nous explique Christophe Dulhoste.

Une telle situation influence les mécanismes de recrutement et accentue les exigences en termes de leadership. Pour valoriser le développement des talents dans le monde, Hays Executive a publié des recommandations stratégiques pour les entreprises, les institutions publiques et les organismes de formation. Tout d’abord, afin de dénicher les meilleurs talents, il est nécessaire de faire une distinction au sein des gouvernements entre les migrations de travailleurs qualifiés et l’immigration de masse. Il est ensuite primordial de développer des programmes de formation avisés, qui assurent des compétences digitales et encouragent des solutions pérennes. Enfin favoriser l’engagement des employés et l’introduction de technologies plus avancées sont les meilleurs moyens de lutter contre la baisse de productivité dans les entreprises.

Les compétences clés pour les leaders d’aujourd’hui

Quelles sont les compétences clés à acquérir pour les leaders aujourd’hui ? Selon Amanda Carson "Au cours des dix dernières années le leadership est devenu indispensable pour les recruteurs. On ne s’attend plus à ce que l’entreprise change l’individu, mais à ce que l’individu change l’entreprise. C’est le talent mis au service de l’entreprise qui fait marcher les affaires."

Le leadership se définit selon quatre critères principaux. Premièrement la capacité qu’a un leader à identifier des tendances business et leur impact sur l’entreprise. Deuxièmement son aptitude à définir une vision précise du business et à la communiquer de manière effective aux acteurs internes et externes à l’entreprise. Troisièmement, savoir prouver sa légitimité grâce à des rapports qui établissent le succès. Enfin, un leader doit savoir analyser les risques afin de prendre des décisions difficiles et d’en assumer les responsabilités. Pour réussir, un leader a besoin de faire preuve d’intelligence émotionnelle, d’ouverture d’esprit, de pouvoir décisionnel, de force d’influence, d’aptitude à communiquer, de capacité à s’adapter et de faculté à développer une équipe. 

Dans cette perspective le Global MBA de l’EDHEC est une aide précieuse. Il expose à la diversité, avec des participants de culture et de formations différentes et il introduit à nombreux aspects du monde du business et du management. En guise de conclusion Christophe Dulhoste nous rappelle : "Félicitations à vous tous qui allez être diplômés, certes de nombreux challenges vous attendent, mais il ne fait aucun doute que vous êtes bien préparés pour devenir des business leaders, vous êtes parfaitement équipés pour le contexte international et pour le travail en management. Avec le MBA vous devenez ce que les entreprises recherchent pour les années à venir."

Il gagne ainsi 10 places par rapport au classement 2015.

Après l’entrée dans le classement du Financial Times des MBA au début de l’année, l'EDHEC Global MBA confirme sa montée en puissance par ce nouveau classement The Economist 2016.

The Economist classe l'EDHEC 7ème en Europe pour son programme Global MBA, progressant de 3 places par rapport à 2015. Dans un classement dominé par les institutions américaines, il se classe à la 24ème place au niveau mondial et gagne ainsi 10 places par rapport au classement 2015.

En France, ce classement confirme la position du Global MBA de l'EDHEC comme le 3ème MBA après HEC et INSEAD.

Le programme est N°1 en France sur les critères « ouverture de nouvelles opportunités de carrière » et « service carrières ». Les participants au MBA bénéficient en effet de notre programme innovant « Career SMART » comprenant un ensemble d’activités et de services personnalisés : coaching, ateliers d’évaluation, outils en ligne, recherche de talents, networking etc. Il figure également en 3ème position du classement général (2ème en France et en Europe) en matière d’« expérience éducative ».

« Ces résultats illustrent les progrès réalisés pour améliorer la qualité du programme EDHEC MBA. Nous sommes fiers de l'impact qu'ont nos participants et nos alumni sur les entreprises à travers le monde. Je tiens à remercier en particulier le corps professoral ainsi que les équipes pour leur engagement au quotidien pour offrir à nos participants un programme d'une qualité exceptionnelle ainsi qu'une expérience inoubliable », souligne Michelle Sisto, PhD, Directrice du Global MBA.

Ce même programme avait fait son entrée en 2016 dans le classement du Financial Times des MBA en se positionnant à la 3ème place en France (à la suite de INSEAD et HEC) et à la 84ème place au niveau mondial, avec une 1ère place en France (3ème au niveau mondial) pour le critère « Value for money ».

 Retrouvez le classement complet ici

A propos du Global MBA

Contenu : Cours fondamentaux ‐ 2 Business trips ‐ 4 Tracks (Finance, Leadership, Entrepreneurship et Economic Crime Risk) – Consulting Project -  Accompagnement carrière sur‐mesure et coaching individuel
Classe 2017 : 31 ans de moyenne d’âge ‐ 39 nationalités ‐ 42% de femmes.
Durée : 10 mois à temps plein sur le campus de Nice
Prochaines rentrées : Janvier et Septembre 2017

www.edhec-mba.com/