Avec les enjeux auxquels les dirigeants sont confrontés aujourd’hui, comment devenir un leader intuitif capable de prendre des décisions rapides et efficaces ? Au-delà des formations classiques, l’EDHEC a choisi de mettre l’accent sur l’apprentissage par le décalage en s’inspirant notamment du leadership dans le monde militaire. Jean-Louis Raynaud, directeur des programmes pour dirigeants de l’EDHEC à Paris (AMP et GMAP), nous en apprend plus.

Quels sont les grands défis rencontrés par les dirigeants d’aujourd’hui en termes de développement du leadership ?

Le dirigeant d’aujourd’hui fait face à quatre grands défis : la transformation de l’entreprise, notamment en raison des problématiques de transition digitale et d’évolution des marchés ; le bien-être au travail, devenu essentiel aux nouvelles générations ; l’adoption d’une posture de bienveillance, qui favorise l’écoute et la compréhension entre les collaborateurs ; et enfin l’entretien de l’employabilité des collaborateurs, notamment grâce à la formation continue.

Comment les programmes pour dirigeants de l’EDHEC leur permettent-ils de relever ces défis ?

L’AMP (Advanced Management Programme) est un véritable parcours de développement personnel en 12 mois qui permet de développer son leadership et sa posture de dirigeant. Le format plus court du GMAP (General Management Acceleration Programme) est avant tout une aide au questionnement sur la manière de diriger. Ces deux programmes reposent sur un apprentissage par le décalage : tandis qu’une formation classique est toujours abordée par les dirigeants à travers le filtre de leur expérience passée, avec l’AMP et le GMAP ils se trouvent plongés dans des situations inconnues qui permettent d’amener tout le monde à égalité pour observer leurs propres comportements. Cela force les participants à prendre du recul sur leurs pratiques et de travailler sur leur autorité, leurs convictions et leurs valeurs, pour développer un leadership porteur de sens.

La troisième et dernière semaine du GMAP est dédiée au développement d’un leadership intuitif.  Comment s’organise-t-elle ?

Au cours de cette semaine, les participants apprennent à prendre confiance en leur intuition grâce à l’intervention de trois spécialistes : Sophie Favresse, spécialiste dans l’accompagnement et le coaching de dirigeants, Stéphane Cannone, expert en techniques de négociation et directeur des programmes sur-mesure à l’EDHEC, François Raffin, entrepreneur chevronné et spécialiste de la conduite du changement. Les dirigeants apprendront auprès d’eux comment construire et manager une organisation en mode agile pour donner plus de flexibilité à son entreprise, comment diriger des négociations de haut niveau et faire avancer ses idées avec conviction, et enfin comment instaurer une politique de bienveillance en interne afin de promouvoir de meilleures relations sociales entre les collaborateurs.

Ces trois grands sujets sont complétés par un séminaire exceptionnel de deux jours auprès de la Marine nationale, qui permet aux participants de développer leur capacité à prendre des décisions via la simulation d’une mission.

En quoi ces deux jours auprès de la Marine nationale bénéficient-ils aux dirigeants qui participent au GMAP ?

La Marine nationale française n’est pas qu'une marine de guerre, elle représente aussi l’action de l’État français en mer. Ainsi, ses missions vont des missions de police au contrôle de la pêche en passant par la lutte contre le narcotrafic ou la pollution. Autant de situations qui demandent de réelles capacités de leadership et de prise de décision, bien au-delà de la dimension guerrière. Les participants sont ainsi plongés dans un univers totalement décalé par rapport à leur quotidien, pourtant ils sont confrontés à des situations qui exigent les mêmes mécanismes et les mêmes qualités de leadership que celles attendues en entreprise. Dans un premier temps, ils prennent connaissance des détails de la mission simulée pour eux. S’ensuit une étape de planification, où ils devront appliquer des méthodes de raisonnement pour développer rapidement un plan d’action efficace. Ensuite vient le déploiement de l’action sous pression du temps, via une simulation sur ordinateur, qui réagit en fonction de chacune des décisions prises par l’utilisateur.

Par cet exercice unique, les participants développent de véritables méthodes de raisonnement directement applicables au monde de l’entreprise. Au-delà de la décision qui vise systématiquement le consensus, ils apprennent à prendre des décisions grâce à un raisonnement factuel.

 

Pour en savoir plus sur l’Advanced Management Programme (AMP) de l’EDHEC, n’hésitez pas à nous contacter : executive-amp@edhec.edu et pour plus d’informations sur le General Management Acceleration Program (GMAP) : executive-gmap@edhec.edu.