Si l’on parle volontiers de "financiarisation" à l’EDHEC, on s’attend moins à explorer la "maritimisation". Pourtant le 22 février, lors d’une conférence Open Mind organisée dans le cadre de programme pour dirigeants de l’EDHEC à Paris, Jean-Louis Raynaud, directeur de l’Advanced Management Programme de l’EDHEC (AMP), a expliqué aux participants en quoi la mer est un enjeu stratégique, politique et évidemment économique majeur.

Avec 7000 km de littoral, la France est le deuxième domaine maritime au monde, et la mer représente 800 000 emplois (tourisme compris) et 14% du PIB. Malgré ce rôle important, elle reste méconnue et sous-exploitée, comme dans le reste du monde. Face aux cadres et chefs d’entreprise participants à l’AMP, Jean-Louis Raynaud, en collaboration avec le Centre d’Études Stratégiques de la Marine nationale, a mis en lumière ses richesses : "Matières premières du sol, pêche, bio-ressources, minerais stratégiques, énergies renouvelables… La mer représente un potentiel de ressources économiques inestimable, et encore largement inexploré."

A l’heure où 80% du commerce mondial s’effectue par voie maritime un porte container équivalant à 6000 semi-remorques - cette conférence a permis aux participants de l’AMP d’aborder la mondialisation sous un angle nouveau. Pour Guillaume Babst, Directeur du Réseau des épiceries solidaires et participant à l’AMP 2017 : "Les conférences Open Mind nous invitent à sortir de notre pré carré." C’est précisément l’objet de ces rencontres mensuelles, l’occasion pour ces dirigeants d’ouvrir leur vision du leadership, de prendre de la hauteur et de mettre en perspective les renseignements reçus dans le cadre de la formation AMP.

"La mer représente un potentiel de ressources économiques et énergétiques inestimable, et encore largement inexploré"

Le business international vu de la mer : un autre regard sur la mondialisation

Jean-Louis Raynaud l’affirme : "La mondialisation est une maritimisation". Comprendre l’importance économique de la mer apporte un éclairage inédit sur les grands enjeux géopolitiques contemporains. Que ce soit en Méditerranée orientale ou en Mer de Chine, affirmation de la souveraineté, défense d’intérêts commerciaux et stratégie militaire s’entremêlent : "On comprend mieux l’importance d’une poignée de main entre Bachar el-Assad et Vladimir Poutine, explique Jean-Louis Raynaud, lorsque l’on sait que Tartous, seule base russe en Méditerranée, est située en Syrie". Et lorsque l’on constate qu’à l’horizon 2030, la fonte des glaces en Arctique ouvrira une nouvelle route qui réduira les temps de transport et profitera particulièrement aux Russes... On peut se demander si tout le monde a intérêt à lutter contre le changement climatique.

En attendant de passer eux-mêmes une semaine exceptionnelle en mer, dans le détroit de Malacca, pour expérimenter le management sous tension à bord d’un bâtiment de la Marine nationale, cette rencontre a ainsi permis aux participants d’élargir leurs horizons et de mieux appréhender les enjeux que peut représenter la mer pour le business mondial.

Pour en savoir plus sur l’Advanced Management Programme de l’EDHEC à Paris (EDHEC AMP), n’hésitez pas à nous contacter executive-amp@edhec.edu