Le Cycle Supérieur de Management est un programme diplômant en formation continue (titre de niveau 1, niveau Bac+5), destiné aux managers et futurs managers et pouvant s’effectuer sur les campus de l’EDHEC à Lille, Nice ou Paris, en présentiel ou en blended learning. Début septembre, aux côtés des managers ayant rejoint cette formation en janvier dernier, la nouvelle promotion a participé à deux jours de séminaire de Communication Managériale, animé par Martine Caffiaux, Directrice du Cycle Supérieur de Management. Comment présenter ses idées de manière structurée ? Convaincre un auditoire ? De l’intonation de la voix à la capacité à accueillir l’objection et la contradiction au sein d’une équipe, les participants ont compris l’importance de détails souvent négligés :

"Qu’elle soit verbale ou non verbale, la communication est essentielle pour un manager, explique Martine Caffiaux. Une simple poignée de main peut avoir un impact différent sur un collaborateur, selon l’intention qui la guide !"

En pleine phase avec des pratiques de management contemporaines de plus en plus collaboratives et participatives, chacun a également appris à coordonner des échanges constructifs, en animant de véritables tours de table.

"Ce séminaire permet aux managers de travailler sur leurs émotions. Ils apprennent à les canaliser mais aussi à miser sur leur intelligence émotionnelle et leur empathie, pour mieux gérer une équipe." Martine Caffiaux, Directrice du Cycle Supérieur de Management.

Un séminaire collectif à effet team building

Parce que la dynamique de groupe est un aspect essentiel du Cycle Supérieur de Management de l’EDHEC, ces deux journées d’exercices décalés et interactifs ont également permis aux participants de faire connaissance. Coachés par une professionnelle du théâtre, ils se sont notamment lancés, en binômes, dans une danse très symbolique : alors que l’un fermait les yeux, l’autre devait le guider au rythme d’une valse viennoise. "Il s’agissait de s’adapter au rythme de l’autre et de se faire mutuellement confiance, explique Martine Caffiaux. Cela renvoie directement au rôle d’accompagnement qui est celui du manager."

Et parce que tout manager doit aussi savoir accueillir et valoriser le feedback de ses collaborateurs, les participants se sont livrés à l’exercice entre eux, échangeant tout au long de ces deux jours sur les points positifs et les limites de leurs propres attitudes. L’occasion de bénéficier de l’émulation intense induite par la grande diversité des promotions du Cycle Supérieur de Management. Cette année en effet, 96 entreprises y sont représentées, dans des secteurs aussi divers que la grande distribution, l’industrie, l’énergie ou l’immobilier, et avec autant de métiers et fonctions différents, du commercial au technique, en passant par des postes de direction.