Executive Education

Référencement DATADOCK : l’EDHEC répond aux critères de qualité.

La déclaration de l’EDHEC a été validée sur DATADOCK le 20 juin 2017.

L’EDHEC répond donc parfaitement aux critères du Décret Qualité du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue. Les formations proposées par l’EDHEC sont donc "référençables" par l’ensemble des financeurs de la formation professionnelle.

A propos de Datadock

Datadock est une base de données unique créée par les 20 OPCA et OPACIF qui ont récemment publiés la liste commune de 21 indicateurs permettant de valider le respect par les organismes de formation des six critères de qualité fixés par la loi (décret du 30 juin 2015).

Datadock permet de centraliser en un même lieu toutes les informations sur les prestataires respectant ou non les critères de qualité définis par la Loi.
En savoir plus sur la référencement Datadock, rendez-vous sur le site Datadock.

Avec une forte progression dans chacun des classements, l’EDHEC Business School entre dans le Top 30 mondial du classement combiné du Financial Times Executive Education publié ce jour, confirmant ainsi son positionnement parmi les meilleures business schools dans le monde.

L’EDHEC gagne 7 places dans le classement annuel "Custom Programmes", qui évalue les programmes sur-mesure pour les entreprises et enregistre la même hausse dans le classement "Open Programmes", portant sur les programmes inter-entreprises pour cadres et dirigeants. Grâce à ces fortes progressions, l’EDHEC intègre le Top 30 mondial au classement combiné, à la 29ème place. C’est la 4ème école française du classement, après HEC, l’ESSEC et l’ESCP.

Dans le classement des programmes sur-mesure pour les entreprises, l’EDHEC se positionne cette année au 22ème rang mondial et au 3ème rang des écoles françaises, après HEC et l’ESSEC.

L’EDHEC obtient les meilleurs scores sur les critères

  • Fidélisation des clients
  • Qualité du corps professoral
  • Accompagnement des participants
  • Design des programmes

"Nous sommes très fiers de cette progression importante dans le classement du Financial Times. Ces excellents résultats confirment la pertinence de nos programmes de formation et leur impact positif sur les pratiques managériales des entreprises" commente Benoît Arnaud, Directeur Executive Education et MBAs au sein de l’EDHEC Business School.

L’EDHEC poursuit ainsi sa forte dynamique dans les classements mondiaux, alors que l’école a cette année gagné 11 places dans le classement FT European Business Schools (14ème) et 10 places dans le classement FT des MBA dans le monde.

Retrouvez l'intégralité du classement Financial Times Executive Education 2017

Tribune de Benoît Arnaud, Directeur EDHEC Executive Education et MBAs : Eco 121

De nombreux dirigeants nous disent que leur temps et leur énergie sont concentrés sur des affaires en restructuration permanente, sur une économie mondialisée de plus en plus complexe et sur des progrès de la technologie qui les dépassent. Il ne leur reste que peu de temps pour construire une culture d'apprentissage ...

Pourtant, à la vitesse des révolutions humaines et techniques, construire un tel environnement est plus que jamais nécessaire pour le futur de l’entreprise.

Voici donc 5 convictions sur la formation des managers et des talents.

  1. Plus on forme ses talents, plus ils vont rester
  2. Les managers trouvent le temps de se former quand ils veulent
  3. Les managers peuvent apprendre en ligne, mais ce n’est pas gratuit
  4. Devenir une organisation apprenante, ce n’est pas si compliqué
  5. Pour apprendre, il faut s’enfermer dans une salle et aussi en sortir

Comment résonnent-elles dans vos équipes?

Lire la suite sur le site d'Eco 121 (espace abonné)

"RAISONS ET SENTIMENTS" : Émotions, récit historique et stratégie de l'entreprise familiale

11-12 Mai 2017. Lille et Paris, France

Les entreprises familiales jouent un rôle essentiel dans l'économie mondiale, l’un des aspects les plus fascinant de l’entreprise familiale est le rôle central du temps dans le lien entre la famille à son activité. C’est un terreau unique qui permet de relier l’histoire des savoir-faire, du développement commercial à l’histoire d’une ou de plusieurs familles. À ce jour cependant, peu d’études ont été menées sur l’influence mutuelle entre histoire et émotions et leurs impacts directs sur la pérennité de l’entreprise familiale

Cette conférence est un point de rencontre prometteur entre historiens, membres d'entreprises familiales, chercheurs et spécialistes pour combler ce déficit de connaissance sur le rapport entre émotion, histoire et entreprise familiale. 

Une conférence pour partager, apprendre et échanger sur les émotions dans l’entreprise familiale.

L’événement vise à stimuler les recherches des historiens en y intégrant  les théories et perspectives académiques sur les entreprises familiales. En complément de cet aspect académique, la conférence de manière originale se propose de combiner à ces dimensions théoriques et historiques les expériences de dirigeants, actionnaires et managers d’entreprises familiales. La corrélation entre dimension émotionnelle à travers le temps et famille est ce qui rend la nature d’une entreprise familiale complexe. Les croisements de données créeront une plateforme d’échange d’informations permettant d’acquérir une meilleure compréhension des structures particulières propre aux entreprises familiales.  

Qu’est-ce que les émotions et l’histoire peuvent nous apporter sur les entreprises familiales? 

Outre l’entrecroisement du concept d’émotions et histoire, les thèmes abordés lors de ces deux jours seront les suivants : 

  • Les récits familiaux et les émotions liées
  • L'utilisation stratégique de l'histoire familiale
  • Focus sur l’histoire et les émotions d’une entreprise familiale

La journée academique : le 11 mai à Lille

La journée académique est dédiée aux présentations de chercheurs. Ces travaux récents représentent les recherches originales les plus récentes dans le secteur des entreprises familiales, de leur histoire et du rôle des émotions.

La journée entreprise familiale : le 12 mai à Paris

La journée entreprise familiale offre aux historiens et chercheurs en management de l’entreprise familiale venus du monde entier, l’opportunité unique de pouvoir partager avec des membres d'entreprises familiales. Pour les membres d’entreprises familiales, c’est une opportunité d’échanges sur leur expérience personnelle de la place des émotions et leurs impacts dans la pérennité de l’entreprise. Ils pourront reconnaître, identifier et découvrir comment intégrer dans la stratégie et la gestion de l’entreprise familiale la dimension historique et émotionnelle grâce aux échanges entre les participants et avec les chercheurs.   

Organisateurs:
Fabian Bernhard, Ludovic Cailluet et Rania Labaki (EDHEC Business School, EDHEC Family Business Centre - EFBC)

 

Inscrivez-vous

EDHEC Family Business Center
fbc-conference@edhec.edu
Phone :+ 33 1 53 32 76 66

Le 31 mars dernier, EDHEC Executive Education organisait une conférence sur le thème "Management et Rugby : peut-on s’inspirer du sport de haut niveau pour piloter la performance de l’entreprise ?". Ouvert à tous les managers et décideurs, cet événement a rassemblé plus de 130 personnes : participants et Alumni des formations executive de l’EDHEC à Lille (EMBA, CSM, formations intra et inter entreprises) et représentants d’entreprises locales et régionales.

Accueillis par Martine Caffiaux, Directrice du Cycle Supérieur de Management de l’EDHEC à Lille, la conférence a débuté par un échange entre les différents intervenants sur leur vision du manager et les conditions de réussite dans un environnement en pleine mutation.

Pour Martine Caffiaux, "Un manager est un homme ou une femme capable de réunir autour d’un projet et d’objectifs des personnes avec des tempéraments différents. Il doit savoir s’adapter en permanence au contexte en restant cohérent et en répondant aux exigences de tous".

Pour Nadine Foulon Belkacémi, Directrice d'Orange Nord de France, une des conditions essentielles en management est le respect de l’autre, "il faut donner du sens et accompagner", sans pour autant tomber dans un management "d’aimer les autres" et garder une relation "manager-managé". Olivier Gradel, Directeur Commercial de Boulanger Business Services, Filiale du groupe BOULANGER, considère qu’"être un bon manager c’est d’abord être à l’écoute de ses collaborateurs et ensuite savoir les responsabiliser pour faire en sorte que ce soient eux qui s’approprient le projet et donnent la direction. C’est un réel chef d’orchestre qui doit redonner du sens, féliciter et encourager". Face au développement des nouvelles technologies et de la transformation digitale de l’entreprise, le manager doit savoir identifier des nouvelles opportunités pour affirmer son management et garantir un pilotage efficace de l’entreprise.

Pour mieux comprendre quelles sont les qualités nécessaires aux managers d’aujourd’hui, il est parfois utile d’aller chercher des exemples dans des univers décalés du monde de l’entreprise. A ce titre, le management des sportifs de haut niveau offre une vraie source d’inspiration.

L’ancien entraîneur des avants du XV de France, Didier Retière souligne que "Dans le rugby, le but d’un entraîneur est de savoir s’adapter aux physiques, aux aptitudes de tous les joueurs pour trouver l’harmonie des différences. C’est aussi cette harmonie des différences qui doit constituer la réelle priorité du manager."

Dans l’entreprise comme dans le sport, des objectifs sont présents avec un cadre réglementaire qui ne cesse d’évoluer. Dans cet environnement sportif, la réelle force du manager trouve sa source dans l’utilisation de la dynamique collective. "Pour avoir un management durable, il faut savoir laisser la place à chacun d’être ce qu’il est pour créer une réelle dynamique progressive."

Pour ce faire, le manager peut s’appuyer sur différentes qualités essentielles du bon entraîneur: la capacité à créer l’esprit d’équipe, à instaurer un climat de performance, à analyser les réussites comme les échecs et en retirer le nécessaire à gérer les personnes, premières richesses d’une équipe. Mais être un bon entraîneur c’est aussi savoir s’adapter à l’environnement qui peut s’avérer perturbant, à prendre en compte la performance de l’équipe et non pas ses statistiques.

"Le sportif de haut niveau invente le quotidien de demain" conclue Didier Retière. Un parallèle très important entre les sportifs et les joueurs de haut niveau peut être vu : un bon entraineur/manager est celui qui accepte que ses équipes sortent du cadre et créent ce qui se passera demain. Il leur fait confiance et leur fournit toutes les clés nécessaires à la réussite de leur projet.

Pour conclure cette soirée, Denis Dauchy, PhD, Professeur en Stratégie et Directeur de l’Executive MBA de l’EDHEC à Lille a remercié tous les participants en livrant un témoignage personnel : "Ce que j’aime dans le rugby c’est la capacité d’équipe, l’impression qu’ils ne font qu’un dans le temps et l’espace."

Une soirée d’échanges préparée et co animée par EMBA Lille
Thibaud SOUDRAIS, Directeur Qualité OVH
JP MONTAGNE, Relations Externes Orange Ile de France
Etienne DRIEU, Directeur Bureau Veritas Nord

Pour en savoir plus sur :

L’EDHEC Business School est heureuse d’annoncer la nomination d’Emmanuel Métais au poste de Directeur Général du Groupe EDHEC. Il succède à Olivier Oger, qui dirige l’institution depuis 1988. Sa prise de fonction sera effective au 1er juillet 2017 sachant qu’Olivier Oger l’accompagnera jusque fin 2017. Conformément au processus de recrutement annoncé il y a quelques mois, le comité de sélection* du nouveau Directeur Général a procédé à l’étude de candidatures internes comme externes, en s’appuyant sur les recherches menées par le cabinet Korn Ferry International. Au terme de sa mission, le comité de sélection a recommandé le profil d’Emmanuel Métais au Conseil d’administration, qui a validé ce choix à l’unanimité lors de sa réunion du 13 mars 2017.

Emmanuel Métais, 48 ans, travaille depuis plus de 20 ans au sein de l’EDHEC Business School, où il occupe le poste de Directeur des programmes Masters depuis 2015. Titulaire d’un PhD in Strategic Management, Emmanuel est professeur de stratégie. Ses thèmes de recherche portent notamment sur la stratégie d’entreprise, plus particulièrement les stratégies disruptives et la performance des fusions-acquisitions. Il est auteur ou co-auteur de nombreuses publications sur ces thématiques dans des revues académiques françaises et internationales.

Emmanuel Métais a dirigé le département "Management & Stratégie" de l’EDHEC Business School entre 1997 et 2005. Il a porté plusieurs transformations majeures dans l’institution : après avoir supervisé en 2002 la première accréditation AACSB de l’EDHEC, il a dirigé le portefeuille des programmes internationaux post-graduate de 2005 à 2008 et pris la direction de l’EDHEC Global MBA de 2006 à 2015. Il a ainsi accéléré le développement de ce programme stratégique, qui est successivement entré dans le classement mondial de The Economist (aujourd’hui 24ème mondial et 3ème français) puis du Financial Times (en 2017, 74ème mondial et 3ème français).

"Succéder à Olivier Oger à la direction de l’EDHEC est un honneur autant qu’une joie. Je suis en effet profondément attaché à cette école, à ses équipes, à ses élèves et ses diplômés. Et je crois en nos valeurs d’innovation, d’impact et d’engagement. Je souhaite m’appuyer sur nos points de force distinctifs, comme la soif d’entreprendre et de questionner l’ordre établi, nos expertises de réputation mondiale ou encore notre réseau de diplômés très impliqué, pour engager rapidement mon projet par lequel l’EDHEC poursuivra sa conquête du Top 10 des Business Schools européennes", commente Emmanuel Métais.

"L’EDHEC est aujourd’hui identifiée en Europe parmi les écoles internationales les plus dynamiques et qui font la différence. Je me réjouis du choix d’Emmanuel Métais comme nouveau Directeur Général. Son parcours professionnel et les projets qu’il a menés à l’EDHEC, son expérience internationale combinés à son solide profil académique seront autant d’atouts pour amplifier l’ambitieux programme de développement de notre école. Notre stratégie "make an impact" dans le monde des entreprises, de la recherche, de l’entrepreneuriat ou encore de l’innovation pédagogique, sera non seulement poursuivie mais va s’accélérer", déclare Bruno de Pampelonne, Président du Conseil d’Administration de l’EDHEC Business School.

*Rappel de la composition du Comité de sélection du Directeur général :
- Christine Chaissou, Directrice des Ressources humaines – EDHEC Business School ;
- Emmanuelle Guilbart, Membre du Bureau du Conseil d’Administration, Présidente EDHEC Alumni, Joint CEO – ABOUT PREMIUM CONTENT ;
- Thérèse Lebrun, Membre du Bureau du Conseil d’Administration, Président‐Recteur délégué ‐ UNIVERSITE CATHOLIQUE DE LILLE ;
- Thierry Marraud, Vice‐Président du Conseil d’Administration, Administrateur de sociétés, consultant ;
- Franck Moison, Président EDHEC International Advisory Board, Vice Chairman, Colgate‐Palmolive Company, USA ;
- Vincent Montagne, Président EDHEC Ethics Board, Chairman and Chief Executive Officer, Media Participations ;
- Olivier Oger, Directeur général – EDHEC Business School ;
- Bruno de Pampelonne, Président du Conseil d’Administration, Président ‐ TIKEHAU IM. ;
- Richard Simonin, Administrateur de sociétés.

La Fabrique Pédagogique de l’EDHEC Business School a été sélectionnée par l’AACSB comme l’une des 35 innovations majeures dans le monde de l’éducation et du management. La Fabrique Pédagogique est une démarche de co-construction mise en place avec des entreprises partenaires, des professeurs et plus de 2000 étudiants qui travaillent avec des managers sur des cas concrets.L’initiative de l’EDHEC a été identifiée comme l’une des plus innovantes parmi plus de 300 projets des meilleures business schools dans le monde. L’AACSB a reçu au total 315 dossiers provenant de 33 pays différents, lors de cette seconde édition d’«Innovations That Inspire», dont l’objectif est de mettre en valeur les institutions pionnières dans le monde de l’éducation.

 

3 modules emblématiques de la Fabrique Pédagogique:

 

EDHEC Open Innovation

• 24 entreprises

• 75 managers

• 20 coachs et professeurs

• 750 étudiants (600 EDHEC & 150 Centrale Lille)

• 2 jours de laboratoire éphémère en innovation

NéGO! Challenge

• 15 entreprises

• 680 étudiants Pré-Master

• 2 jours de simulation pour développer des techniques de négociation commerciale

Le Certificat digital Explora by EDHEC

• 9 entreprises partenaires

• 4 start-ups

• 60 étudiants de MSc

• 12 problématiques digitales à résoudre à travers un programme innovant et disruptif de 4 mois

 

Grâce à cette approche, les étudiants acquièrent des compétences techniques et comportementales en testant le "learning by doing" et en devenant acteurs de leur formation. A travers des challenges et des concours, ils abordent des problématiques concrètes que les entreprises leur demandent de résoudre. Les modules de formation, par équipe de 4 à 5 étudiants, sont très interactifs et exigent non seulement de savoir travailler ensemble mais également avec des professionnels et des professeurs. Pour les entreprises partenaires,ces expériences constituent des opportunités privilégiées pour tisser des liens plus étroits avec les étudiants et développer leur marque employeur, dans le cadre de futurs recrutements.

Enfin, cela leur donne également la possibilité de mieux appréhender les points de vue de cette nouvelle génération d’étudiants multiculturels.

"Nous sommes très heureux d’avoir été sélectionnés par l’AACSB dans le cadre de notre démarche innovante. Nous avons développé la Fabrique Pédagogique pour répondre aux exigences et aux nouvelles attentes des entreprises comme des étudiants, et innover en continu, dans un monde en évolution constante",explique Anne Guillon, Directrice Relations Entreprises et Partenariats à l’EDHEC, qui est à l’origine de ce projet.

La neuvième édition de l'EDHEC Research Day se déroulera sur le campus de Lille de l'EDHEC Business School, le 14 Mars 2017. Ayant vocation à prendre part au débat public, l'EDHEC s’interrogera avec les citoyens et décideurs sur une question d’actualité : "Quel avenir pour la France ?".

Pour y répondre, 23 conférences et ateliers animés par des chercheurs et professeurs de l’EDHEC de renommée internationale qui rendront accessibles les derniers résultats de leur travaux de recherche sur l’Europe, l’économie, l’emploi, l’éducation, la gestion de portefeuille, l’innovation, les retraites, la criminalité en entreprise, l’avenir de l’industrie, les retraites. Ils partageront aussi leurs expertises en management, droit, marketing, finance et comptabilité pour le développement des entreprises.

Les Temps forts de la journée :

- Le Grand Débat : "Se former, travailler, épargner et vieillir en France", durant lequel seront notamment développées les propositions du Pôle de recherche en Economie en matière d’emploi, de formation et de politique du logement

- Les Ateliers de la Recherche : conférences d’1h en anglais ou en français où les participants pourront échanger avec les intervenants sur des questions liées aux Entreprises familiales, à l’Innovation, l’Ethique et l’Europe

- Hors-Séries : Résultats d'étude et analyses d'aujourd'hui sur le genre du pouvoir (ou pouvoir du genre), l'art du storytelling en politique (élection présidentielle 2017), les aspirations de carrière des jeunes diplômés

- L’EDHEC Research Story, récit du professeur Noël Amenc, directeur de Scientific Beta, fournisseur d’indices pour l’industrie financière et ancien directeur du pôle de recherche en finance internationale EDHEC-Risk Institute, qui expliquera comment il a créé de la valeur et une entreprise à partir de travaux de recherche.

- Une séquence Regards Croisés "Cybercriminalité, contrefaçon, fraude, terrorisme, l’entreprise face au risque criminel en 2017" proposée par Bertrand Monnet, spécialiste des risques criminels, professeur à l’EDHEC et consultant pour les médias, avec Nicolas Krmic, Head of Corporate Security chez SUBSEA 7.

 

La participation à la conférence EDHEC Research Day 2017 est gratuite mais l'inscription obligatoire. Pour confirmer votre présence, veuillez compléter notre formulaire en ligne.

L’EDHEC Business School intègre le cercle très fermé et exigeant du Top 15 des "European Business Schools" du Financial Times, en se classant en 14ème position, avec un gain de 11 places en un an. Parmi les grandes écoles françaises, elle se place à la 3ème position après HEC et l’ESCP Europe, devant l’ESSEC.

"Le classement du Financial Times confirme une nouvelle fois la place de l’EDHEC au sein du Top 3 des business schools françaises. Nous sommes très fiers de la dynamique et du rayonnement international de notre école, qui confortent son positionnement parmi les meilleures écoles de commerce dans le monde, en intégrant le Top 15 des European Business Schools, explique Olivier Oger, directeur général de l’EDHEC Business School. Pour un jeune ou un cadre d’entreprise, choisir l’EDHEC aujourd’hui c’est faire le choix d’un projet pédagogique exigeant et audacieux, qui lui permettra demain d’avoir un impact positif sur le monde des affaires et de créer de la valeur dans l’entreprise."

Poursuite de la montée en puissance dans les classements internationaux

Ce résultat confirme la reconnaissance internationale de l’EDHEC dans les derniers classements :
Programmes Masters :

  • Classement des Masters in Management 2016 du Financial Times :
    • EDHEC Master In Management : #15 dans le monde (+3 places / 2015) et #4 en France 
  • Classement des Msc in Finance 2016 du Financial Times :
    • EDHEC Msc in Financial Markets : #4 dans le monde (+4 places / 2015)

Programmes MBA :

  • Classement Global MBA et Executive MBA 2016 du Financial Times :
    • EDHEC Global MBA : #84 dans le monde et #3 en France
    • EDHEC Executive MBA : Entrée dans le Top 50 européen (#48)
  • Classement MBA 2016 The Economist :
    • EDHEC Global MBA : #24 dans le monde et #3 en France (+20 places en 2 ans)

"Make an impact on careers"

Cette ascension est également une illustration de la réussite de l’école en termes d’impact sur la carrière des diplômés. En effet, l’évaluation de l’insertion des diplômés, au travers en particulier de leurs salaires, constitue l’un des critères majeurs pris en compte dans le classement. Ce résultat valide par ailleurs l’excellence de nos formations pour les entreprises et les cadres dirigeants.

"Ce classement témoigne des progrès spectaculaires accomplis par l’EDHEC au cours de ces dernières années, sans rien perdre de de son identité et de son originalité. L’école offre une opportunité fabuleuse aux nouvelles générations de managers et d’entrepreneurs de s’ouvrir aux autres, de s’initier aux pratiques et aux défis du business, et de révéler leur leadership", commente Franck Moison (EDHEC 1975), Vice-chairman Colgate-Palmolive, Président de l’EDHEC International Advisory Board.

Découvrez le classement complet ici

FINANCE POUR LES DÉCIDEURS DE DEMAIN
Quels outils de pilotage choisir ? Quels sont les leviers de performance ? Comprendre pour mieux décider.  
Les fondamentaux de l’analyse financière / Appréhender les conséquences financières des décisions d’investissement / Acquérir la capacité de dialogue avec les experts internes et externes de la finance / Les leviers de la fusion acquisition


3 jours - EDHEC Paris
2 jours - Campus EDHEC , La City (LONDRES)